L’Individuo

Une expérience incroyable ! 

J'ai eu la chance de pouvoir participer en direct à un Individuo, lors de l'anniversaire d'une jeune femme de 20 ans.

Tout commence au milieu de la semaine, ou la jeune femme reçoit une lettre étrange à la maison, une lettre qui lui indique un lieu de rendez-vous, une heure, un jour et de qui elle doit être accompagnée.

Sa sœur, qui est notre complice, nous confirme la réception de la lettre. On sait désormais que le jeu peut commencer. 

Samedi, le jour J, elle se rend, accompagnée de sa sœur et de sa meilleure amie, sur le lieu du rendez-vous. Une fois arrivées, une mauvaise surprise les attend. Une vidéo de sa Grand-mère : elle s’est fait kidnapper ! Le temps est compté !

Départ immédiat, direction chez Mamie ! Une fois sur les lieux, un endroit saccagé, le volume de la télé à fond, mais aucune trace de grand-mère. La jeune femme comprend que c'est à elle de la retrouver. Elle se met, avec l'aide de ses équipières, à la recherche d'indices dans la maison. 

Un dossier de mafieux, des lettres entourées dans un livre… et une carte ! Cette carte indique un café à Sion : ni une ni deux, les voilà parties !

Elles n'avaient pas encore vraiment saisi l'utilité de tous leurs indices, ce n'est qu'une fois sur place qu'elles comprennent l'un d'entre eux. C'est un mot de passe, elles le prononcent à la serveuse, qui leur demande de la suivre. Un peu méfiantes mais prêtes à tout pour retrouver Mamie, elles la suivent.

La serveuse leur montre alors une porte et les laissent là. Les jeunes filles entrent dans la salle, pas très confiantes. Là, à travers une épaisse fumée, elles découvrent trois mafieux, le cigare à la bouche et le whisky dans la main : ils les attendent de pieds ferme. Au bout de quelques minutes sans vraiment comprendre ce qu'elles doivent faire, elles pensent aux mots qu'elles ont trouvés chez la grand-mère juste avant.

Elles prononcent tous les mots dans des phrases en espérant recevoir des indices sur le lieu où est retenue Mamie. C’est un succès ! Un des mafieux lui tend une carte pour aller jusqu'à "la cour de miracles". Elles se lèvent, s’apprêtent à partir, mais là un des mafieux les retient en leur donnant une autre carte. Il leur dit : « vous devez passer par ce lieu afin de récupérer un objet indispensable, sans quoi, la sorcière de "la cour des miracles " ne parlera pas. »

 

Elles ont pris la route vers le pont, là où elles doivent récupérer l'objet. On les attendait sur place, équipé d'un overboard. Lorsqu'elles arrivent, la jeune fille comprend vite qu'elle va devoir traverser le pont sans poser les pieds par terre. Aussitôt dit, aussitôt fait : elle prend l'artefact qui l'attend, remonte sur son overboard et revient au départ du pont.

Avec l'artefact en leur possession elles savent qu’elles peuvent maintenant se rendre à "la cour des miracles " afin de parler avec cette sorcière.

 

 

Arrivées à la cour, des mendiantes les harcèlent pour leur vendre de la "drogue" sans quoi, elles ne les laisseront pas passer. Elles leur donnent donc ce qu'elles ont, ceinture, chapeau, lunettes... Enfin arrivées au repère de la sorcière, elles lui donnent l'artefact. La sorcière commence à parler. Elle parle de son passé et de moment de sa vie dont très peu de gens sont au courant. (On avait récolté ses informations grâce à ses parents.) Une fois que la sorcière a terminé, elle lui tend une carte du lieu où est retenue sa grand-mère.

Sans hésiter, elles foncent à ce lieu, où on les attend avec impatience, mais ce n'est pas fini, ça aurait été trop facile. Pas le temps de dire ouf, qu'elles ont dû s'équiper de grandes combinaisons blanches. Après avoir avancé quelques mètres, elles font la découverte d'un drone. Quelques minutes de vol avec le drone, et elles peuvent apercevoir Mamie, et derrière elle, une bâche où on peut lire : " Ils peuvent recharger leurs armes toutes les 5 secondes ". Elles comprennent qu’elles devront courir vite.

Une centaine de mètres les séparent de Mamie, et entre deux, une dizaine de snipers, armés de fusil de paintball, prêts à les toucher. La course commence alors, les trois jeunes femmes se mettent à courir le plus vite possible, évitant les balles. Après une vingtaine de secondes de course, elles arrivent indemnes vers Grand-mère. Nous nous retrouvons pour l’apéro et pour débriefer de cet incroyable après-midi.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire