Le Procès : la Conicine, hommage à Agatha Christie

Produit phare de ce début d'année, le procès réjouira le public qui veut "voir ce que c'est".

En effet, dans le procès, vous rentrez bien dans la peau d'un personnage, mais ce rôle, vous ne l'endosserez que le temps de témoigner à la barre. C'est à dire environ 10 minutes. Cela permet une entrée dans le monde du jeu de rôle grandeur nature en douceur, sans exagérer l'investissement, mais tout en participant activement à la recherche de la solution.

Dans le procès, c'est Julie: femme, mère, amante, qui est sur le banc des accusés, soupçonnée d'avoir empoisonné son mari André, peintre à succès, décédé fin 2017.

Dans la salle d’audience, des avocats, des procureurs, mais surtout toutes les personnes qui étaient présentes le jour de la mort: Romain, un riche banquier qui gérait les affaires de son meilleur ami ou son frère, Justin, biologiste un peu perdu dans son propre monde, ou encore Lolita, jeune star de la télé-réalité, et bien d'autres encore.

Durant la soirée, le légiste va poser les éléments de l'enquête, et Julie, va donner sa version des faits. Ensuite, chaque témoin va venir témoigner à la barre, expliquer non seulement l'emploi du temps de chacun ce jour-là, mais aussi et surtout qui pensait quoi de qui. C'est donc une enquête policière mais où l'étude de la psychologie des personnages va nous en apprendre beaucoup plus que les empreintes retrouvées sur la bouteille incriminée.

La soirée est ponctuée de pause, durant lesquelles toutes ces personnes partageront un apéritif ou quelques amuses-gueules. Un terreau propice aux confidences et autres engueulades. La journalistes ponctue chaque pause, apportant un nouvel éclairage sur une situation pourtant estimée comme claire.

Rien de plus amusant que de voir son patron, son ami, son cousin ou une connaissance jouer un rôle dans lequel nous ne l'avions jamais vu.

Rire, réflexion, plaisir sont au menu de ce procès: une soirée que nous ne sommes pas prêt d'oublier.

 

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire